Simple coil


par ericc Imprimer la page Créer un fichier pdf de la page
 10.0 - 1 vote -

Introduction:
Petit tutoriel pour faire votre premier coil sur dripper A7, avec fibre de silice et kanthal 0.20 (32 AWG, American Wire Gauge) tout en photos (cliquez sur les photos pour les voir en grand format !)
Je suis très "old school" dans mes tutoriaux ! Si les vidéo YouTube permettent de se faire une idée, je trouve que des photos statiques sont plus parlantes, on peux passer du temps à les regarder en détail voir même zoomer, chose qu'il n'est pas possible dans une vidéo, et on peux revenir dessus autant de fois qu'on le désire.




Après quelques mois (semaines, jours?) dans la vape, on entend parler énormément de dripper, de mods et de RDA ... comme quoi cela serait le top de la vape et que tout le monde devrait y passer ...

On regarde quelques vidéos sur YouTube et cela semble vraiment compliqué et demandé un investissement assez conséquent !

En vous montrant comment faire un coil simple sur un dripper A7, je vais (essayé de) vous montrer qu'il n'en est rien et que effectivement cela serait dommage de ne pas tester cela

1° - Le dripper Sailing A7 (ou clone)
Pourquoi j'ai choisi le A7 ?
Premièrement, c'est un petit dripper de diamètre ⌀14, donc il passe très bien sur une batterie eGo standard ou à tension variable type Spinner (recommandé)

Deuxièmement, il a un excellent rendu des saveurs (peut être grâce à sa petite taille et l'arrivée d'air juste sous le coil), à tel point que beaucoup de vapoteurs expérimentés continuent de l'utiliser en particulier pour tester leurs réalisations en DIY
Troisièmement, il est entièrement démontable, ce qui est parfait pour son entretient

Quatrièmement, malgré sa petite taille, il est assez simple à coiler. (enfin, à mon avis)

Et enfin, le dernier argument et pas des moindre, il n'est pas cher ! environ 16€ pour un vrai, 12€ pour un clone !
(le fait enfin que cela soit le seul dripper que je possède à grandement simplifié le choix )

J'ai un clone, ce n'est pas que j'aille vraiment choisi mais c'est ce que proposait mon shop habituel ! Je l'utilise intensivement depuis presque 2 mois maintenant. Mais il y a des petits défauts qui me font rager fréquemment ! Si vous avez le choix, prenez un vrai ! La différence de prix ne justifie vraiment pas d'acheter un clone dans ce cas ci !
Le vrai a un drip-tip noir en alu, est vendu dans une boite métallique avec un tournevis de précision, et a des vis cruciformes sur les plots. Les clones ont un drip-tip en inoxydable (brillant), sont vendu sous blister sans accessoires (quoique pas toujours) et ont des molettes sur les plots.

2° - Le montage
Avertissement:
Je n'ai que quelques mois d'expériences dans la vape, je transmet ici ce que j'ai appris en lisant les forums, en visualisant des vidéos et en essayant moi-même ! Si je dis des conneries ou que vous pensez que je me trompe, n'hésitez pas à me le dire (gentillement )
Je ne suis pas non plus un photographe professionnel, je n'ai qu'un modeste appareil photo hybride et je n'ai que 2 mains ... soyez indulgent

Le montage présenté ici n'est pas ce qui se fait de mieux pour le rendu des saveurs. On peut obtenir bien mieux avec un micro-coil et du coton
Ceci dit, il a l'avantage d'être simple, de ne demander que peu de matériel et de fonctionner
Ce tutoriel s'adresse donc aux débutants qui souhaitent se lancer dans le monde des drippers et reconstructible à moindre coût et sans trop de prise de tête.
Quand vous aurez fait quelques montages comme celui-ci et que vous vous sentirez assez à l'aise, il sera temps de passer au micro-coil


Assez de blabla, entrons de ce pas dans le vif du sujet

Le matériel

Comme vous le voyez, il ne faut pas grand chose
  • Un morceau de kanthal 0.20 (32 AWG) d'environ 10cm max
  • Un brin de fibre de silice diamètre ⌀ 2.0mm de 5cm
  • Un briquet (il doit vous en rester un dans un tiroir que vous n'utilisez plus )
  • Une pince coupante d'électronique ou un coupe-ongle de bonne qualité (évitez le coupe-ongle à 1€ !!)
  • un petit tournevis de précision, un cure-dent fait aussi l'affaire
  • Une pince à épiler (ma femme cherche la sienne depuis 1 mois )
  • et le dripper A7, remonté et nettoyé

et c'est tout !!!

Préparation
Prenez le kanthal entre deux doigts et lissez le pour éliminer (le plus possible) toutes les petites "bosses" qu'il pourrait y avoir.
Une "bosse" empêche le fil de toucher la fibre de silice et ainsi créer un "point chaud" ! Quand le eLiquide s'évapore il y a un transfert d'énergie du kanthal vers le juice.
Si le kanthal ne touche pas la silice, il n'est pas "refroidi" par l'évaporation du juice, il devient rouge, et donne un goût infecte

Ensuite chauffez le avec le briquet sur toute la longueur, il doit juste rougir pas besoin de s'attarder, cela doit prendre 1min max.
Le but de cette opération est de lui faire perdre "un peu" son élasticité (effet ressort que vous n'aurez pas manquez de remarqué à l'étape précédente). Ainsi il seras plus aisé de le tordre pour l'enrouler autour de la silice

note: La flamme d'un briquet normal dépose de la suie sur le kanthal mais moins dans la zone bleue de la flamme. Donc essuyage sopalin ou chiffon ou PQ....

Mettez le kanthal de coté et prenez la silice, même opération mais pas besoin de faire toute la longueur, juste le centre de la mèche.

Cette fois-ci, le but est de rigidifier un peu la silice et de faire comme une (fine) gaine de protection. Le kanthal en 0.2 est comme du fil à couper le beurre !
En chauffant la silice, on évite de l'entaillée voir même de la coupée avec le kanthal (j'ai déjà eu la blague avec de la silice de 1mm !!)
Il n'y a pas de danger à chauffer de cette manière la silice ! elle résiste à des températures supérieures à 1000°C, c'est d'ailleurs pour cela que l'on peu faire un dry-burn sans risque
Attention, contrairement au kanthal, la silice conserve plus longtemps la chaleur ! Laissez refroidir quelques instants

Réalisation du coil
Maintenant, on prend la mèche de silice et on positionne le kanthal perpendiculairement en laissant 2 cm dépasser (en bas, le brin le plus long doit être en haut), et on les pince ainsi entre le pouce et l'index de la main gauche (c'est important de faire de cette manière!)

C'est, à mon avis, le moment le plus délicat du montage:
Respirez un bon coup et soyez relax
Avec la main droite, vous prenez le bout de kanthal et vous l'enroulez sans trop serrer entre vos doigts, tranquillement en prenant votre temps, dans le sens des aiguilles d'une montre.
Il faut conserver une tension constante (on ne s'arrête pas en plein milieu et surtout, on ne lâche pas le bout), en essayant de garder un espace régulier entre les spires (environ 1mm voir moins) MAIS sans que les spires se touchent (TRÈS IMPORTANT)
On va faire 4 tours et 1/2 pour tenter d'obtenir une résistance de 1.6

Vous devriez obtenir quelque chose de similaire à ca :

Une patte vers le haut, une patte vers le bas
Ne vous affolez pas si l'espacement entre les spires n'est pas "super" régulier, ce n'est pas si grave !!!!
L'important, c'est que les spires ne se touche pas, et que le kanthal touche la silice partout sur tout le tour ...
Avant de faire celui sur la photo, j'ai recommencé au moins 3 ou 4 fois ... et j'avais fait des choses assez horribles avant
comme celui-ci par exemple :

les spires ne sont pas espacées régulièrement, elles ne touchent pas correctement la silice, et je pense que celles du bas se touchent

Je coupe les pattes pour ne garder que 1.5, 2 cm, pour facilité un peu le montage sur le dripper

Note:
j'ai vu quelques vidéo où la personne utilisait une aiguille à laine ou un tournevis très fin, positionné derrière la silice. Le but est de fournir un support plus rigide et d'éviter de trop serrer le kanthal sur celle-ci !
Effectivement cela aide !
Sauf que lorsque tu retire ce support, le kanthal ne touche plus la silice à tout les endroits et il y a de fort risques d'avoir des points chauds ... et rouler le coil entre ses doigts ne résout pas le problème

Montage du coil dans le dripper
Maintenant, on prend le dripper et on dévisse la cuve pour avoir un meilleur accès au plateau. Pas besoin de la retirer non plus.
On place la première patte dans le premier plot (de préférence la plus longue), le coil doit être en "haut" afin de ne pas risquer qu'il touche la cheminée !

On place le coil en diagonale entre les 2 plots et on met la deuxième patte dans le deuxième plot


ON NE SERRE PAS LES PATTES TOUT DE SUITE !!!!

On vérifie d'abord le positionnement de celui-ci et on rectifie si nécessaire.
Tout d'abord la hauteur: comme le dit si bien David de NukeVape, plus votre coil est loin de l'arrivée d'air, plus vous allez avoir de hit (et lycée de Versailles), A vous donc de réglé cette distance en fonction de ce que vous préférez ... Mais attention! autant que possible, essayez que toutes les spires soient dans le flux d'air !! Sinon vous prenez le risque d'avoir un goût immonde !! (c'est pour cette raison que, dans ce type de coil, on essaye de faire le moins de spires possible)
Si vous descendez le coil, prenez bien garde qu'en aucune manière il ne touche la cheminée ... Sinon, vous allez avoir des choses bizarres avec la valeur de la résistance et votre batterie risque de refuser de fonctionner.

Ensuite, la position du coil par rapport aux plots: Quand vous allez serrer les vis, le kanthal va se plier en V et le coil se rapprocher du plot ! Il faut absolument éviter que les spires du coil touchent un des plots, sinon même histoire qu'avec la cheminée.
Quand le coil touche la cheminée ou le plot, le courant électrique prend toujours le chemin le plus court, donc cela raccourci la longueur du trajet du courant ce qui fait baisser la valeur de la résistance d'où un court-circuit ou au moins une valeur de résistance trop basse non supportée par la batterie.
De l'autre coté, il ne faut pas non plus qu'il soit trop éloigné des plots afin de minimiser la distance de patte qui sera à l'air libre (risque de points chauds)
1mm entre la patte et le coil semble être un bon compromis ...ensuite c'est une histoire d'expérience

On utilise le cure-dent ou le tournevis fin pour rectifier le positionnement

Maintenant, on peux serrer les vis, bien serrer avec les doigts mais pas trop non plus (ne pas utiliser une pince !) sinon on risque de casser le kanthal et évidemment du mauvais coté

On voit tout de suite que les pattes se sont redressés !

On coupe avec le coupe-ongle ou la pince coupante les pattes qui dépassent, le plus près possible du plot


On remonte la cuve en la revissant


On enroule la mèche autour du plot le plus proche en formant un S
Aidez vous du cure-dent ou du petit tournevis, poussez la vers le fond de la cuve, ainsi elle va remonter le juice, qui sera éventuellement tomber au fond de la cuve, vers le coil.
Si elle est trop longue, cela se coupe sans problème avec le coupe-ongle


Vous devez obtenir quelque chose qui ressemble à ca (plus ou moins)


Le moment de vérité : On monte le dripper sur la batterie et on lit la valeur réelle de la résistance

1.8 ... j'avais calculé 1.6 avec des pattes de 1mm , j'ai du mettre un peu plus !
Ce n'est pas très grave, cela va fonctionner quand même
A signaler que, pour une raison que je ne m'explique pas, après avoir mis du eLiquide, il m'arrive fréquemment que la valeur de la résistance augmente légèrement !
Si quelqu'un a une explication logique, je suis preneur
Ce n'est pas le cas avec celle-ci ...

Un petit drip-burn pour voir que toutes les spires passent au rouge (ce n'est pas nécessaire, mais cela fait une jolie photo)


Maintenant on humidifie le tout avec du eLiquide de préférence celui que vous prévoyez de vaper avec !
Comme pour le reste, pas de trop mais juste assez !
Dans tout les cas de figure, la petite cuve pardonne certains excès mais ce n'est pas une raison pour en mettre au dessus de la cheminée

Toute la mèche est humide (elle est devenue translucide)


On appuis sur le bouton de feu:
C'est joli, cela fait de la vapeur et encore plus si vous soufflez dessus !!

Mais ce n'est pas le but premier de l'opération !
Le but est de vérifier une dernière fois que toutes les spires touchent la mèche de silice et quelles sont donc alimentées en eLiquide ... On n'est jamais trop prudent, et un point chaud c'est vite arrivé ...
Regardez bien sous tout les angles et si vous voyez un point rouge, arrêtez tout et rectifiez avec le cure-dent en appuyant sur le bout de kanthal qui ne fait pas correctement contact


Tout est bon !
On remonte le top cap avec le drip-tip !
Félicitation vous venez de réaliser votre premier coil ... vous allez pouvoir le savourer ... il sera d'autant meilleur que c'est VOUS qu'il l'avez fait


BONNE VAPE !!

Une dernière chose !
Quand la mèche commence à sécher, vous allez le sentir, bien avant le dry-burn dégoutant !
Le goût baisse en intensité et cela devient moins agréable
Pour remettre du eLiquide, pas besoin de dévisser le top-cap !
Vous retirez le drip-tip, vous penchez le dripper à 45° et vous versez les gouttes directement dedans
Avec le type de flacon comme sur la photo, une dizaine de gouttes c'est parfait

Si vous souhaitez vaper un autre eLiquide, on ouvre le dripper, on le passe bien sous l'eau chaude pendant 5min et on laisse sécher une bonne heure sur un morceau de sopalin, ensuite un petit dry-burn pour brûler les éventuel résidus et c'est reparti
Comme pour un clearo, ce type de coil peux fonctionner pendant plusieurs semaine !


Si vous avez des questions, vous savez où me trouver

ericc

Commentaires

Simple coil mich_belge 31 août : 15:04 Citer
Commentaires: 3

Enregistré: 05 oct. : 22:52
clair et simple merci ricco
 10.0
[ Guru ]



Vous devez être identifié pour poster un commentaire sur ce site. Merci de vous identifier ou, si vous n'êtes pas enregistré, de cliquer ici pour vous inscrire.
Temps d'exécution:0.2458s, dont0.0277de celui des requêtes.Requêtes BdD:35. Utilisation mémoire:1,473ko