Forums

ericc is dreaming :: Forums :: La Communautée :: Media
 
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>
Livres Janvier 2017
Modérateurs:ericc, toxxic, mich_belge
Auteur Message
ericc
mer. janv. 11 2017, 15:39
ericc

Membre enregistré #1
Inscrit(e) le: ven. avril 06 2007, 20:31
Messages: 2265
Nb : je n'ai pas la prétention d'être un critique littéraire. Ce qui suit sont mes commentaires personnels sur des livres que j'ai lu
Vous avez le droit de ne pas être d'accord, vous avez même le droit d'écrire votre propre commentaire


Titre : Un vent de cendres
Auteur : Sandrine Collette
Format : papier
Genre : Thriller
Année : 2015
Résumé :
Malo a un mauvais pressentiment. Depuis leur arrivée au domaine de Vaux pour faire les vendanges, Octave, le maître des lieux, regarde sa sœur Camille d'un œil insistant. Le jeune homme voudrait quitter l'endroit au plus vite. Camille trouve ses inquiétudes ridicules, mais l'étrange fascination d'Octave met son frère mal à l'aise. Camille, elle, oscille entre attirance et répulsion envers cet homme au visage lacéré par une vieille blessure. Ils se disputent et, le troisième jour, Malo n’est plus là. Alors que personne ne semble s'en soucier, Camille sent aussitôt qu’il s’est passé quelque chose. Leur reste-t-il une chance de sortir vivants de ce lieu ou le piège est-il déjà refermé ?
Mon commentaire :
J'ai commencé ce livre avant de partir en vacances. J'en lisais quelques pages pendant ma pause déjeuner. Il est probable que cette manière de lire influe d'une manière ou d'une autre sur mon ressenti.
Alors c'est cela un thriller !? Bon, le moins que je puisse dire, c'est que je n'accroche pas vraiment. A part un "twist" à la fin que je n'avais pas vu venir, j'ai eu du mal à me passionner pour cette histoire.



Titre : Le peuple de L'abîme
Auteur : Jack London
Format : ebook (awz) gratuit
Genre : Reportage ?
Année : 1903
Résumé :
Préface de Jack London Les expériences que je relate dans ce volume me sont arrivées personnellement durant l’été 1902. Je suis descendu dans les bas-fonds londoniens avec le même état d’esprit que l’explorateur, bien décidé à ne croire que ce que je verrais par moi-même, plutôt que de m’en remettre aux récits de ceux qui n’avaient pas été témoins des faits qu’ils rapportaient, et de ceux qui m’avaient précédé dans mes recherches. J’étais parti avec quelques idées très simples, qui m’ont permis de me faire une opinion : tout ce qui améliore la vie, en renforçant sa santé morale et physique, est bon pour l’individu ; tout ce qui, au contraire, tend à la détruire, est mauvais. Le lecteur s’apercevra bien vite que c’est cette dernière catégorie (ce qui est mauvais) qui prédomine dans mon ouvrage. L’Angleterre était pourtant, au moment où j’ai écrit ces lignes, dans une période qu’il est convenu d’appeler « le bon vieux temps ». La faim et le manque de logements que j’ai pu constater sévissaient pourtant à l’état chronique, et la situation ne s’est nullement améliorée lorsque le pays est devenu très prospère.
Mon commentaire : Je connaissais Jack London comme tout le monde pour ses récits du grand Nord, de la ruée vers l'or. Ce livre montre d'autres facettes du personnage.
Tout d'abord, c'est peut être l'un des premiers livres d'investigation, de journalisme moderne. Un journaliste qui se déguise pour entrer au plus près de la réalité de son sujet.
Ensuite, son coté "socialiste" presque "communiste" est assez surprenant pour un américain.
Finalement, sa description du Londres du début du 20e siècle est réaliste et fait presque peur car parfois on se demande si les choses ont vraiment changés



Titre : Croc-blanc
Auteur : Jack London
Fomat : ebook (awz) gratuit
Genre : Aventure
Année : 1906
Résumé :
Résumé L'histoire commence avant la naissance de Croc-Blanc, un chien-loup. Le roman suit la meute d'où il vient et ses premières semaines de vie sauvage, sa lutte pour la vie : manger ou être mangé. Puis il fait l'expérience de la vie chez les Indiens d'Amérique ; son maître se nomme Castor-Gris.
Mon commentaire : Un classique de la littérature pour la jeunesse (15-18 ans). Je l'avais déjà lu il y a bien longtemps. L'histoire d'un chien-loup mais raconté du point de vue de l'animal. Passionnant de bout en bout




Titre : Knockemstiff
Auteur : Donald Ray Pollock
Format : ebook (awz) DRM
Genre : Société (?)
Année : 2008
Résumé :
Couvrant une période d'une trentaine d'années, du milieu des sixties jusqu'à la fin des années 90, Donald Ray Pollock raconte les habitants improbables, mais pourtant tellement réels, qui peuplent la ville (aujourd'hui disparue) de Knockemstiff. Du père bourrant son fils de stéroïdes afin de revivre ses jours de gloire de bodybuilder, au violeur de poupées, Knockemstiff révèle une population singulière que l'auteur décrypte avec un humour noir rafraîchissant, mais aussi beaucoup d'objectivité et d'intelligence.
Ce recueil de dix-huit histoires forme au final un roman rappelant les meilleurs textes de Larry Brown et Chuck Palahniuk (lui-même grand admirateur de Pollock) : un vrai régal pour les amateurs d'une Amérique profonde, déjantée et noire à souhait.
Mon commentaire :
Donald Ray Pollock a grandi dans sa ville natale, Knockemstiff. Depuis qu'il est adulte, il vit à Chillicothe dans l'Ohio où il a travaillé dans une usine de pâte à papier pendant trente-deux ans en tant qu'ouvrier et conducteur de camions. À 50 ans, il s'inscrit à des cours d'écriture créative à l'Université d'État de l'Ohio1. En 2008 est publié son premier ouvrage, un recueil de nouvelles intitulé Knockemstiff.
Si je dois dire quelque chose, c'est "Plein la gueule".
On sent qu'il a écrit ces nouvelles au fil du temps et qu'il les a peaufinées, polies comme des pierres précieuses. C'est noir, c'est trash et tellement réel. Un régal



Titre : Le Diable, tout le temps
Auteur : Donald Ray Pollock
Format : ebook (awz) DRM
Genre : Policier
Année : 2011
Résumé :
De l'Ohio à la Virginie-Occidentale, de 1945 à 1965, des destins se mêlent et s'entrechoquent : un rescapé de l'enfer du Pacifique, traumatisé et prêt à tout pour sauver sa femme malade ; un couple qui joue à piéger les auto-stoppeurs ; un prédicateur et un musicien en fauteuil roulant qui vont de ville en ville, fuyant la loi… La prose somptueuse de ce premier roman de D. R. Pollock contraste avec les actes terribles de ses personnages. Un univers terrifiant que la critique n’hésite pas à comparer à ceux de Flannery O'Connor, Jim Thompson ou Cormac McCarthy.
Mon commentaire : Du même acabit que le précédent mais cette fois-ci c'est une (ou des) histoire complète.
C'est toujours aussi noir, aussi trash, immoral et pourtant tellement humain.
Mais on perd le coté "punch" des nouvelles courtes.
A lire sans hésitation malgré tout (mais laissez quelques temps après avoir lu le précédent, j'ai lu les deux d'affilé, ce n'était pas la chose à faire)



Titre : am stram gram
Auteur : M.J Arlidge
Format : papier
Genre : Policier
Année : 2014
Résumé :
Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : " Vous devez tuer pour vivre. " Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale. Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.
Mon commentaire :
Après les deux livres de D.R.Pollock, il fallait quelque chose de fort ! Bonne pioche ... Un bon policier, plein de surprises et de rebondissements. Noir et sanglant comme j'aime avec une vraie tension tout le long. C'est le premier roman de cette auteure, je crois que je vais essayer d'en trouver d'autres




Titre : Effrondrement
Auteur : Alain Fleischer
Format : papier
Genre : ???
Année : 2015
Résumé :
C'est dans les bras de sa maîtresse, une employée du grand hôtel où il séjourne à Sils-Maria en Suisse, que Simon, jeune pianiste virtuose, apprend le décès de son père, un milliardaire dont il s'est éloigné depuis l'enfance. Simon devient l'héritier de la plus grande collection d'art contemporain au monde, où il ne voit qu'un immense tas de cochonneries, œuvres d'artistes dont les cotes ont été artificiellement poussées jusqu'à des sommets aberrants. La décision de Simon de liquider la collection par une gigantesque vente aux enchères et sa critique radicale du marché de l'art lui valent une déclaration de guerre de ce dernier, qui voit la menace de son effondrement.
En cette époque proche où l'art contemporain est devenu une bulle spéculative, un secteur financier et bancaire essentiel, où terrorisme et mafias ont partie liée pour recourir à la violence extrême, Simon voit sa carrière de musicien compromise et sa vie privée sujette à un grave dérèglement.
On peut voir dans ce roman " nietzschéen " une fable prophétique où les plus forts triomphent, même si c'est la beauté qui peut sauver le monde.
Mon commentaire :
Dans les hôtels, il est fréquent que les gens laissent les livres qu'ils ont lu, principalement pour des questions de poids. Il y a donc quasiment toujours un coin "bibliothèque" qui rassemble tout ces livres dans toutes les langues (c'est ainsi que l'on peux voir quel est la clientèle qui fréquente l'hôtel et aussi que les Français lisent moins que les autres ). C'est donc dans la "bibliothèque" de l'hôtel que j'ai trouvé ce livre.
Le pitch était intéressant, une critique ouverte de l'art contemporain et du business qui tourne autour par quelqu'un qui semble être un connaisseur.
Sauf que ... tout à coup cela dérape et que l'on passe dans du porno trash voir même pire !
J'ai du passer sur certain chapitres trop "hot" , j'étais sur la plage en maillot de bain, je pouvais difficilement me permettre d'avoir une érection
Mais à la limite, certain passages sont tellement "too much" que cela donne l'effet inverse
A la fin, on perds complètement le sujet du livre et il se termine un peu en queue de poisson



Titre : Les aventures de Todd Marvel, détective milliardaire
Auteur : Gustave Le Rouge
Format : ebook (awz) gratuit
Genre : Policier
Année : 1923
Résumé :
Sous un nom d'emprunt, le milliardaire Todd Marvel s'adonne à sa passion des énigmes en exerçant la profession de détective privé à San Francisco, accompagné de son fidèle assistant Floridor. À l'occasion d'une fête donnée par son ami le banquier Rabington, il évente un complot destiné à s'approprier la fortune de celui-ci et de sa pupille, la charmante Miss Elsie. S'ensuit alors une course-poursuite remplie de rebondissements pour capturer et mettre hors d'état de nuire l'instigateur de ce complot, le redoutable docteur Klaus Kristian dont les connaissances médicales avancées et l'intelligence aigüe sont toutes entières dévouées au crime.
Mon commentaire : les histoires rocambolesques d'un quasi "Super Détective" dans l'Amérique du début du 20e siècle raconté par quelqu'un qui manifestement n'a jamais mis un orteil aux USA
C'est loufoque, plein d'invraisemblances, mais il faut lire cela avec un grand sourire, et finalement c'est assez plaisant. On dirait une série B des "Mystère de l'Ouest"
Pour passer un bon moment sans surtout se prendre trop au sérieux



Titre : L'épée (La légende des templiers T1)
Auteur : Paul Christopher
Format : papier
Genre : Thriller historique
Année : 2009
Résumé :
À la mort de son oncle, Peter Holliday, professeur d'histoire à l'académie militaire de West Point, hérite d'une épée médiévale retrouvée dans le fameux " nid d'aigle " d'Adolf Hitler. Forgée à Damas et ayant appartenu aux Templiers, l'épée attire bientôt les pires ennuis à son nouveau propriétaire. Après avoir échappé à une tentative d'assassinat, Peter se décide à fuir, mais aussi à mener l'enquête sur cet objet qui suscite bien des convoitises.
De Paris à Jérusalem, en passant par Berlin et La Rochelle, le professeur et sa cousine Peggy se lancent dans un jeu de piste planétaire face à ce qui ressemble à un nouvel ordre templier...
Mon commentaire :
En lisant le résumé, vous aurez peut être compris que l'on est en présence d'un nouveau "Da Vinci Code" !
Ceci dit, malgré que j'ai lu quelques livres de Dan Brown, je n'apprécie que moyennement, je trouve ses intrigues pas assez fouillées, pas assez riches.
Cette série semble un peu mieux bâtie, et plus intéressante. Ce n'est que mon ressenti bien sur, mais si vous aimez Dan Brown, celui ci ne peux que vous passionner.
Encore un livre que j'ai piqué dans la "bibliothèque" d'un hôtel.



Titre : La croix (La légende des templiers T2)
Auteur : Paul Christopher
Format : papier
Genre : Thriller historique
Année : 2010
Résumé :
Peter Holliday a désormais la preuve que l'ordre des Templiers ne s'est pas éteint en 1312, lors de sa dissolution officielle par le pape Clément V. Il sait aussi que ces derniers ont pu faire disparaître tous les documents relatifs à leurs secrets avant la confiscation de leurs biens par Philippe le Bel en 1307. Et lorsque des circonstances dramatiques le mettent justement sur la piste d'un manuscrit retrouvé dans une abbaye de Dordogne, il ne se doute pas qu'il va devenir la cible de La Sapinière, redoutable réseau de renseignements du Vatican, et d'une autre organisation, plus inquiétante encore. De Marseille aux sables d'Égypte, en passant par l'Italie et la Tunisie, Peter, qui a longtemps enseigné l'histoire, va maintenant devoir la vivre...
Mon commentaire : La suite, toujours aussi emballée et haletante. Un bon livre de vacances a lire sur la plage



Titre : Les Indes noires
Auteur : Jules Verne
Format : ebook (awz) gratuit
Genre : Fiction
Année : 1877
Résumé :
À la requête de Simon Ford, ancien contremaître des houillères d’Aberfoyle, en Écosse, dont les gisements sont censés être épuisés depuis une dizaine d’années, l’ingénieur James Starr en reprend l’exploitation. L’intuition des deux hommes s’avère fondée, puisqu’un nouveau filon est découvert, permettant une reprise fructueuse de l’exploitation et entraînant la création d’une véritable « ville » minière sous la surface de la terre. Toutefois, divers phénomènes inexpliqués finissent par se produire et se multiplier, jusqu’à la découverte, dans une galerie de mine, de Nell, jeune fille qui semble n’avoir jamais vu la lumière du jour et n’avoir aucune notion de la division du temps en jours et heures…
Mon commentaire : Après avoir lu "Le peuple de l'abîme" de Jack London et avec les connaissances que l'on peux avoir de la vie dans les mines de charbon, on se demande si Jules n'avait pas fumée la moquette quand il a écrit ce livre, au moins dans les premiers chapitres. A le lire, les mines de charbon d'Écosse étaient un endroit magnifique où les mineurs de fond étaient heureux de travailler et qui ont fait leur fortune. A tel point que lorsque les mines ont été fermées, certain ont décidés de rester vivre au fond de celles-ci . Bref, on ne va pas s'attarder trop sur ce point qui montre que parfois les auteurs devraient aller voir sur place avant d'écrire des conneries, même si on s'appelle Jules Verne.
A part ce "détail", c'est une histoire bien écrite, agréable à lire, dans la lignée de ses autres livres. C'est de la fiction, on ne s'attardera donc pas trop sur les incohérences


Titre : Le voyageur imprudent
Auteur : René Barjavel
Format : ebook (awz)
Genre : Science Fiction
Année : 1943-44
Résumé :
Noël Essaillon (physicien-chimiste), s'appuyant sur les travaux et la collaboration d'un jeune mathématicien (Pierre Saint-Menoux), invente une substance (la noëlite 3) permettant de voyager dans le temps. D'abord développée sous formes de gélules à ingérer, il en enduit ensuite un scaphandre beaucoup mieux étudié pour les voyages dans le temps. Saint-Menoux explore tout d'abord le futur proche puis, s'enhardissant, un futur très lointain où il découvre une humanité ayant évolué vers la spécialisation exclusive des tâches. Mais les voyages dans le temps ne sont pas dénués de danger, et Saint-Menoux devra apprendre à ses dépens que toute action possède des conséquences.
Mon commentaire : J'adore Barjavel. C'est, pour moi, le meilleur auteur de science fiction français!
Paradoxalement, le livre que je préfère de lui est "La Faim du tigre", qui n'est pas un livre de SF, mais un essai sur la religion en général et l'avenir de l'homme. Un livre à faire lire (et à expliquer) à tout les intégristes quelque soit leur soit-disant appartenance.
Pour en revenir au "Voyageur Imprudent": Le thème aujourd'hui classique du voyage dans le temps avec les conséquences que peuvent entraîner les actions de tel voyageur. D'après ce que j'ai pu lire, Barjavel fut le premier à exploiter "le paradoxe de l'ancêtre" : Un voyageur dans le temps revient dans le passé et tue son arrière grand-père. Mais si l'arrière grand-père est mort, lui ne peux pas être né, donc il ne peux pas l'avoir tuer (ne réfléchissez pas trop longtemps là-dessus cela fait mal à la tête ). A lire donc, si ce n'est déjà fait.



ericc

[ Édité ven. févr. 03 2017, 21:49 ]
Retour en haut
Site Internet
toxxic
mer. janv. 11 2017, 16:35
toxxic

Membre enregistré #3
Inscrit(e) le: dim. oct. 01 2006, 08:54
Messages: 1421
J'commente si j'veux !
Non mais !!!
Retour en haut
ericc
ven. févr. 03 2017, 21:49
ericc

Membre enregistré #1
Inscrit(e) le: ven. avril 06 2007, 20:31
Messages: 2265
Voilà j'ai fini ... ce fut long !

ericc
Retour en haut
Site Internet
toxxic
sam. févr. 04 2017, 09:35
toxxic

Membre enregistré #3
Inscrit(e) le: dim. oct. 01 2006, 08:54
Messages: 1421
Beau travail !

Merci monsieur Bernard Pivot pour cette gigantesque critique littéraire dont certains commentaires m'ont fait sourire et me donne envie d'en lire quelques uns

Je reviendrais dessus lorsque je lirais ceux qui me plaisent , je les prendrais en "Papier" afin de les céder ensuite à une grande lectrice !

Encore merci
Retour en haut
ericc
sam. févr. 04 2017, 12:49
ericc

Membre enregistré #1
Inscrit(e) le: ven. avril 06 2007, 20:31
Messages: 2265
Je n'ai pas fait grand chose, les résumés viennent de Amazon.fr ou wikipedia.fr

Comme tu peux le constater, je suis bon public, surtout quand je suis en vacances

Si je devais en recommander 2, ce serait :
- Knockemstiff
- am stram gram

"La faim du tigre" étant d'office hors catégorie. D'ailleurs, il va falloir que je le relise celui-la
L'exemplaire papier que j'avais, je l'ai "prêté" à un collègue fort catholique (fils à Maman bourgeoise) avant qu'il ne rentre au petit séminaire
Il ne me l'a jamais rendu, et je pense qu'il l'a brûler avant de le lire
Retour en haut
Site Internet
ericc
sam. févr. 04 2017, 17:21
ericc

Membre enregistré #1
Inscrit(e) le: ven. avril 06 2007, 20:31
Messages: 2265
Tiens on va s'amuser un peu, pour tester transfer.sh
https://transfer.sh/LaRjN/la-faim.zip

Protéger par le password "dream"
(oui je sais, trop puissant, mais que veux tu, on ne se refait pas )

ericc

[ Édité sam. févr. 04 2017, 17:22 ]
Retour en haut
Site Internet
toxxic
dim. févr. 05 2017, 10:55
toxxic

Membre enregistré #3
Inscrit(e) le: dim. oct. 01 2006, 08:54
Messages: 1421
Dl vers 1h du mat en rentrant
Aucun soucis non plus à la décompression
Retour en haut
 

Allez à:     Retour en haut

Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
Powered by e107 Forum System
Temps d'exécution:0.3369s, dont0.1363de celui des requêtes.Requêtes BdD:28. Utilisation mémoire:1,493ko